Vous êtes ici :  Département de l'Aube : L'aubeserveur  > Cité du vitrail

Retour à l'accueil

Fête de la Science

casser les codes et bousculer l'image du vitrail

15 octobre 2018

Evénements

Fête de la Science

Du 11 au 13 octobre 2018, la Cité du vitrail, service du Département de l’Aube, était invitée par l’Université de technologie de Troyes (UTT) à participer à la Fête de la science. Objectif de ce partenariat : proposer une vision renouvelée du vitrail, aux confins de l’art et de la science.

Conjointement avec une étudiante-ingénieure de première année, notre équipe de médiation a accueilli 5 classes de maternelle et de primaire de l’Aube, durant les deux premiers jours de la manifestation, réservés aux scolaires. Les enfants devaient répondre à la question : « Un vitrail, kèskesé ? » Pour cela, les élèves ont pu toucher un vitrail, l’observer à la loupe, mélanger des couleurs primaires, empiler des cubes colorés ou encore tester la lumière naturelle et artificielle.

Lors du troisième jour, ouvert au grand public, la Fête de la science a drainé de nombreux  visiteurs, intrigués par la présence d’un vitrail parmi les robots, objets numériques de réalité augmentée ou de la cuisine moléculaire.

 

 

Science et vitrail font-ils bon ménage ?

Le vitrail est un art pratiqué depuis le Ve siècle. Mais c’est aussi de la matière, des composants naturels qui, mis en œuvre par des techniques qui n’ont cessé d’évoluer au fil des siècles, forment un chef-d’œuvre. Aujourd’hui, la science et, notamment, les nouvelles technologies éclairent cet art d’un jour nouveau. Ainsi, les nanotechnologies permettent de comprendre la composition des vitraux anciens et, donc, de trouver des traitements adaptés à leur restauration et à leur conservation préventive. La cellule vitrail du Laboratoire de recherche des Monuments historiques (LRMH), par exemple, développe ses recherches dans ce sens.

L’art du vitrail a toujours su saisir les modes et les tendances, en mettant à profit les techniques nouvelles (gravure sur verre, transfert photographique, thermoformage…) pour se réinventer.

Partager cet article :
| Autres