Vous êtes ici :  Département de l'Aube : L'aubeserveur  > Cité du vitrail

Retour à l'accueil

Restaurer pour conserver

le fonds Vincent-Larcher désormais préservé

07 août 2017

Zoom sur

Restaurer pour conserver

 

 

Avant d’être exposés à l’Hôtel-Dieu-Le-Comte (Troyes), près de 700 dessins, croquis et cartons du fonds d’atelier de Louis Germain Vincent-Larcher sont passés par l’île de Ré (Charente-Maritime) où est installé l’atelier Quillet. Thierry Larrieu, technicien au sein de cette entreprise de restauration, est venu en mai 2017 présenter la campagne de restauration, menée et financée par le Département de l’Aube.

 

 

 

 

Découvrez son interview dans la vidéo ci-dessous :

 


De la nécessité d’une restauration

En vue de l’exposition Vincent-Larcher. Regards sur le vitrail du XIXe siècle, l’état de certaines pièces nécessitait l’intervention d’une équipe spécialisée afin de sauvegarder ces documents uniques, témoins du passé local. Différents types de documents graphiques ont été envoyés : relevés, simples croquis, cartons pouvant mesurer jusqu’à 6 mètres de haut. Certains documents étaient parfois en plusieurs morceaux. Longtemps conservés dans le grenier familial, les documents présentaient un état d’empoussièrement assez élevé. Chaque document a donc fait l’objet d’une analyse propre afin de déterminer le grammage nécessaire à son doublage, la stabilité des encres utilisées et adapter les mesures de restauration.

 

 

La restauration n’est pas une rénovation

Les deux termes ne doivent pas être confondus. La restauration n’est pas une remise à neuf du document. Il s’agit de le mettre en sécurité pour permettre sa conservation dans le temps. Les documents de travail, comme ceux du fonds Vincent-Larcher sont souvent ceux qui souffrent le plus des aléas du temps. C’est pourquoi il est nécessaire d’intervenir pour limiter ses altérations. Restaurer ne vise pas non plus à imiter ou créer des pastiches. Le but est de conserver ce qui peut l’être et de tenir compte de ce qui a disparu sans chercher à le restituer. Le métier de restaurateur implique donc une bonne connaissance de l’histoire d’un document pour en comprendre l’essence.

 

Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaine You Tube cliquez sur le bouton pour ouvrir la chaîne

 

 

 

Visuel de couverture : La proclamation de saint Joseph, patron de l’Eglise universelle, Troyes, Eglise Saint-Rémy, détail du carton, Vincent-Larcher, v. 1870/1874, mine de plomb et rehauts de blanc © Archives départementales de l’Aube (NM).

Partager cet article :
| Autres