Vous êtes ici :  Département de l'Aube : L'aubeserveur  > Cité du vitrail

Retour à l'accueil

Bientôt, un nouvel accrochage

Du 4 au 25 janvier 2016, la Cité du vitrail ferme, le temps de renouveler ses collections

12 décembre 2015

Exposition

Bientôt, un nouvel accrochage

 

 

La Cité du vitrail sera fermée au public du 4 au 25 janvier 2016, afin de renouveler son exposition permanente. La future scénographie, épurée et inspirée de celle mise en place dans l’exposition Lumières cisterciennes, permettra de présenter différentes œuvres, accompagnées d’un livret d’exposition.

 

Certaines pièces, plébiscitées par le public, reprendront leur place, tels le Portement de croix provenant de l’église de l’Assomption (Charmont-sous-Barbuise) ou encore le célèbre Buveur de champagne de la collection particulière du maître verrier troyen Alain Vinum.


Parmi les nouveautés, le public découvrira des écus armoriés enchâssés dans une vitrerie provenant de la salle de réunion de la Société Académique de l'Aube. Également, une très belle scène de la vie de saint Gilles, déposée pour l’occasion de l’église Saint-Nizier de Troyes, prendra ses quartiers à la Cité du vitrail pour plusieurs mois. D’autres vitraux viendront compléter cette exposition chronologique, à hauteur de regard, voyage dans le temps et dans l’univers fascinant du vitrail.



  • Zoom sur… le Buveur de champagne


Troyes, collection Alain Vinum : Buveur de champagne, par Henri de Faucigny-Lucinge ; 1874.



L’origine de ce vitrail civil, qui provient de la collection du peintre verrier troyen Gaston Vinum (1897-1959), est inconnue. L’œuvre a probablement décoré les fenêtres d’un cabinet d’amateur, selon une pratique héritée du XVIe siècle, qui perdure encore aujourd’hui dans certains pays comme la Hollande. Elle nous montre un buveur attablé devant une belle flûte de champagne, dont le modèle correspond précisément à celui d’un verre de fabrication hollandaise du XVIIe siècle. L’expression très réaliste du personnage, à la fois hilare et satisfait, est traitée avec une certaine ironie. Derrière lui, une pipe au fourneau en écume de mer sculpté et une blague à tabac sont suspendues au mur par un clou. A l’évidence, ce vitrail est un pastiche de peinture ou de gravure hollandaise du XVIIe siècle, telles que les pratiquaient Gérard Dou, Adriaen Brouwer, Jean Steen, Adrien van Ostade, etc.


A travers ce vitrail, Henri de Faucigny-Lucinge nous offre un bel exercice de peinture sur verre, qui s’inscrit parfaitement dans le goût pour l’art illusionniste de la peinture académique de la fin du XIXe siècle.

 

Durant cette période, vous pouvez nous contacter par téléphone du mardi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 17h.

 

 

Visuel de couverture : Buveur de champagne, détail © Cité du vitrail

Partager cet article :
| Autres