Vous êtes ici :  Département de l'Aube : L'aubeserveur  > Cité du vitrail

Retour à l'accueil

  • Accueil
  • LA CITÉ > 
  • Préfiguration 2013-2018

Préfiguration 2013-2018

Le 29 juin 2013, le Département de l’Aube installe un espace d’exposition permanent autour du vitrail dans l’ancienne grange, attenante à l’Hôtel-Dieu-Le-Comte à Troyes, restaurée à cet effet.

Entre juin 2013 et décembre 2018, plus de 160 000 visiteurs sont venus découvrir le vitrail à hauteur de regard et ont suivi avec enthousiasme les expositions, ateliers, visites ou événements organisés.

Le vitrail à hauteur de regard

 

Alors que le vitrail est parfois difficile d’accès, à la Cité du vitrail, tout est à hauteur de regard. Pour la première fois, la proximité des œuvres est idéale pour aborder le vitrail sur tous les plans : esthétique, artistique, scientifique, historique et technique.

Sur 150 m², le parcours de l’exposition offrait à voir des œuvres originales du XIIe siècle à nos jours, prêtées pour quelques mois par leurs propriétaires (institutions muséales, État, communes, particuliers, ateliers de peintre verrier, etc.). Parmi les vitraux présentés figuraient quelques pièces monumentales allant jusqu’à 5 mètres de haut, insérées dans une scénographie sobre et légère. Le patrimoine vitré aubois était largement mis à l’honneur, avec notamment des chefs-d’œuvre du " Beau XVIe ". L’exposition, animée et complétée par des dispositifs de médiation facilitant l’accès au savoir, préparait le visiteur à sa confrontation avec le patrimoine vitré conservé in situ.

Par ailleurs, un espace pédagogique de 100 m², sous la chapelle de l’hôtel-Dieu, reçevait adultes et enfants pour une sensibilisation plastique et technique à l’art du vitrail.

 

Quelques oeuvres phares de l'exposition

 

Une soixantaine d'oeuvres locales, françaises et européennes ont été présentées durant l'exposition de préfiguration de la Cité du vitrail entre 2013 et 2018. Coup d'oeil sur quelques oeuvres marquantes, dont certaines monumentales :

 

 

  • Vitrail aniconique de l'abbaye de Pontigny (Yonne), avant 1210

Panneau de vitrail provenant de l'abbaye de Pontigny (Yonne) © Arch. dép. Aube (NM)

Panneau attribué à l'ancienne abbatiale cistercienne de Pontigny (Yonne). Il représente des motifs végétaux, dérivés de palmettes, formant des entrelacs d’une grande fluidité. Il est également dépourvu de couleur en accord avec les préceptes cisterciens et représente un motif qui se répète. Seul témoignage conservé des vitreries inventives qui ornaient vraisemblablement l’ensemble de l’abbatiale.

 

 

 

 

 

 

 

  • Le prophète Zacharie (baie 103) de l'ancienne collégiale Saint-Urbain (Troyes), vers 1270

Le prophète Zacharie, basilique Saint-Urbain (Troyes) © Cité du vitrail

Ce vitrail fait partie des verrières hautes du choeur de la basilique Saint-Urbain à Troyes. Le découpage des plombs et des verres de ce vitrail confère au personnage une expression farouche. La silhouette ondulante et la tête penchée sont caractéristiques d'un certain maniérisme naissant dans la seconde moitié du XIIIe siècle. Les figures du triforium du choeur de la cathédrale de Troyes, datées des années 1230, ont probablement constitué une source d'inspiration pour l'ensemble des grands personnages de Saint-Urbain.

 

 

 

  • Arbre de Jessé de l'église Saint-Pierre-ès-Liens de Laines-aux-Bois (Aube), vers 1520

Détail de l'arbre de Jessé, vers 1520 © Cité du vitrail

Ce vitrail représente un monumental arbre généalogique du Christ, partant de Jessé, père du roi David et se développant sur l'ensemble de la verrière avec 18 rois et prophètes, ancêtres du Christ jusqu'à la Vierge imaculée dans la partie sommitale. Thème iconographique très répendu en Champagne méridionale au début du XVIe siècle, on en dénombre une trentaine dans le département de l'Aube. Ce vitrail constitue donc un bel exemple de la production des nombreux ateliers de la ville au temps du Beau XVIe siècle.

 

 

  • L'entrée d'Henri IV à Paris, ancien hôtel de l'Arquebuse, atelier Linard Gontier, entre 1622 et 1624

L'entrée d'Henri IV à Paris, entre 1622 et 1624 © Cité du vitrail

Ce petit panneau peint à l'émail, grisaille et jaune d'argent provient de l'ancien hôtel de l'Arquebuse (Troyes), sauvé par la mairie au moment de la vente de l'hôtel en 1794. Il est aujourd'hui conservé dans les fenêtres de la salle des séances de la Société Académique de l'Aube. Ce vitrail s'inspire d'un dessin de Nicoals Bollery (vers 1560-vers 1630) représentant le roi Henri IV sur son cheval blanc lors de la prise de Paris le 22 mars 1594.

 

 

 

  • Adoration de Mages, atelier Latteux-Bazin, Mesnil Saint-Firmin (Oise), 1897

Adoration des Mages, atelier Latteux-Bazin (Oise), 1897 © Cité du vitrail

 

Ce vitrail a été conçu pour orner la chapelle du collège Saint-Bernard à Troyes, détruite en 1962. L'atelier Latteux-Bazin, l'un des plus importants en France au XIXe siècle y représente la visite des trois Rois mages à l'enfant Jésus. Les détails des visages, des mains et des tissus, d'une qualité exceptionnelle, font de cette oeuvre un reflet du second âge d'or du vitrail dans l'Aube au XIXe siècle.

 

 

 

 

 

 


  • Saint-Marcel, ateliers Jacques Le Chevallier, Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), 1937

Visage de Saint-Marcel, Jacques Le Chevallier, 1937 © Cité du vitrail

Cette oeuvre est l'un des rares exemples des verrières hautes de la nef de la cathédrale Notre-Dame de Paris datant d'un projet d'avant-guerre, confié à 12 verriers. Après la présentation des vitraux à l'Exposition internationale de 1937, la querrelle s'enflament dans la presse autour de l'insertion de l'art contemporain dans un édifice ancien. Les projets sont finalement abandonnées au profit de verrières abstraites, conçues par Jacques Le Chevallier en 1961.

 

 

  • Cive réalisée dans le cadre d'une création contemporaine pour le Centre de Congrès de l'Aube, 2013

Cive soufflée pour le Centre de congrès de l'Aube © Cité du vitrail

Ce verre plat soufflé en plateau (cive) a été conçu par l’artiste, Flavie Serrière Vincent-Petit (Aube), et soufflé par l'atelier artisanal Glass-fabrik (Loire-Atlantique) pour une création contemporaine destinée à célébrer les matériaux du vitrail et leur mise en œuvre au sein du Centre de Congrès de l'Aube à Troyes. Ce défi de soufflage hors normes (pouvant atteindre plus d'un mètre de diamètre) rend compte de la ferveur créatrice au XXIe siècle dans l'Aube.